Oiseaux

Avec 357 espèces, l’avifaune de la réserve naturelle de la Trinité est aujourd’hui parmi les mieux étudiées et les plus riches de Guyane. 

Sur ces 357 espèces, 64 sont déterminantes et 37 protégées.

Bien que d’une richesse encore inférieure à celle des Nouragues (intensivement inventoriée de longue date), les deux avifaunes sont assez semblables dans leur composition, témoignant d’une diversité d’habitats importante et néanmoins similaire.

Inventaires

Colibri topaze (Topaza pella) © Marguerite Delaval

Colibri topaze (Topaza pella)      © Marguerite Delaval

L’inventaire avifaunistique de 2014 a permis d’observer 144 espèces d’oiseaux sur la zone Aya en 2014, pour un total de 1071 observations.

L’année 2014 a permis d’ajouter une nouvelle espèce à l’inventaire ornithologique de la réserve, le Tinamou rubigineux (Crypturellus brevirostris) et une autre est nouvelle pour Aya (Bécarde de Lesson, Pachyramphus minor).

D’autres espèces peu communes observées en 2014 sont à mentionner :

  • Chouette mouchetée (Ciccaba virgata)
  • Cotinga brun (Iodopleura fusca)
  • Moucherolle d’Euler (Lathrotriccus euleri)
  • Moucherolle Manakin (Neopipo cinnamomea)
  • Tangara cyanictère (Cyanicterus cyanicterus)
  • et le Grimpar à longue queue (Deconychura longicauda).

Protocole STOC-EPS

Alapi à cravate noire (Myrmeciza ferruginea)  © Luc Ackermann

Alapi à cravate noire (Myrmeciza ferruginea) © Luc Ackermann

Le suivi de l’avifaune sur la base du protocole STOC-EPS (Suivi Temporel des Oiseaux Communs par Echantillonnages Ponctuels Simples) est réalisé en Guyane dans le cadre d’un programme Life+ CapDOM par le GEPOG avec l’appui du MNHN (Paris) depuis octobre 2012.

Le protocole simple et aisément reproductible de ce programme de suivi a long terme de l’avifaune doit permettre des comparaisons spatiales et temporelles de la richesse spécifique et des densités d’un panel d’espèces ou de groupes d’espèces.

Comme pour la plupart des études de suivi de la faune de la Trinité, le STOC-EPS est d’abord un outil utile à l’échelle du territoire guyanais, pour lequel la réserve est un site de référence.

Le protocole STOC-EPS est basé sur des relevés quantitatifs sur deux sessions (période du 1er mars au 15 avril et du 1er novembre au 15 décembre) en dix points fixes répartis le long de parcours d’environ 2 a 3 km et réalisés par le même observateur. Quatre parcours ont été définis au sein de la zone Aya et sont suivis depuis octobre 2012. 

Comptage STOC-EPS © Luc Ackermann

Comptage STOC-EPS                       © Luc Ackermann

En 2014, 125 espèces ont été observées dans le cadre du STOC-EPS : 96 en saison des pluies et 97 en saison sèche pour un total de 945 individus.

Depuis 2012, ce sont 163 espèces qui ont été contactées dans le cadre du STOC-EPS, pour un total de 2402 individus, indéterminés compris.