Les scorpions de La Trinité passés à la loupe

Bien que quelques données ponctuelles existaient sur les scorpions de la réserve de La Trinité, aucune prospection plus systématique n'avait été réalisée. C'est désormais chose faite avec les deux dernières missions de novembre 2018 et d'avril 2019 avec l'étude menée par Johan Chevalier. En l‘état actuel des connaissances, 8 espèces de scorpions ont été identifiées sur la réserve naturelle de La Trinité. D’après Polis (1990) la présence de 6 espèces de scorpions sur une même zone est un indicateur de forte diversité pour ce groupe. Il est donc clair que la réserve naturelle de La Trinité est une zone partculièrement riche en espèces de scorpions d’autant plus que les prospections réalisées sur ce groupe restent relativement faibles et sont très localisées géographiquement. Vu la diversité des habitats sur la réserve et l’écologie des espèces de Guyane, il est très probable que d'autres espèces supplémentaires soient présentes sur le territoire. Cela est d'autant plus vrai que des confirmations d'identification de certains spécimens rencontrées lors de ces missions s'avèrent nécessaires. Il est donc aussi probable que la réserve naturelle de La Trinité abrite une diversité de scorpions relatvement similaire aux zones les plus riches pour ce groupe en Guyane, comme le massif du Mitaraka où 10 espèces sont connues (Lourenço, 2018).

Capture d'un scorpion par Johan Chevalier sur la Roche Bénitier (c) Luc Ackermann