L’ameive et l’engoulevent, un nouveau dolo?

La zone du camp Aya abrite une faune riche parfois facilement observable depuis le carbet!

Ce fût encore le cas cette année 2017 où un couple d’Engoulevent noirâtre (Caprimulgus nigrescens) était découvert dans la clairière d'Aya. L'emplacement du nid était situé en hauteur sur un tronc mort au sol. Mâle et femelle se relayaient pour couver l’œuf unique. Un Ameive commun mâle (Ameiva ameiva) s’approcha du mâle couveur... Immédiatement, l’engoulevent se mit en position défensive gonflant sa poitrine et déploya ses ailes laissant apercevoir ses taches blanches. Intimidation gagnante, puisque le reptile changea de cap et s’éloigna…


(Dolo = proverbe guyanais)

 

Engoulevent noirâtre et Ameive commun (c) Luc Ackermann